Les Monges et l’Estrop par Véronique

Je ne sais pas si c’est l’effet confinement, le contrecoup d’être resté enfermé, coincé dans nos masques, mais il y avait de l’énergie dans ce groupe de 10, on en avait sous la semelle ! Et ça tombe bien car Isabelle et Catherine ont mené cette rando tambour battant !

Le dimanche à l’arrivée, surprise ! La piscine est encore au soleil, au gîte du Clos du Jay à Clamensane (04), tout le monde a piqué une tête, après 8h de route, quel bonheur ! L’environnement est verdoyant, la pluie est passée par ici… La montagne est belle, simplement.

Premier jour de marche, on s’échauffe tranquillou, départ du village de l’Esparon en direction de Authon : 20 km, 8h de marche, on s’acclimate ! Pause au joli lac d’Esparon, doucement la forêt fait place aux grandes étendues tondues, des pâturages, sans patous…ouf !

On passera deux nuits à Authon, au refuge des Monges chez Delphine et son mari. Le lendemain, petit sac pour la journée et en route vers le sommet des Monges (2115m), cette grande barre rocheuse rappelle qu’ici, auparavant, il y avait un glacier. Soleil radieux, les aigles sont au rendez-vous, au dessus de la crête dénudée du Raus et au col de la Sapie. Ça grimpe, le vent est doux, les pâturages accueillants, nous comptons 1000m+, 8h de marche. Après les pierriers de la journée, le Perrier du soir J enfin pas pour tout le monde… d’autres préfèrent le houblon.  Les corps sont un peu douloureux, il est temps de s’étirer. Gilles nous fait faire « les cinq tibétains » sur la pelouse du gîte. On souffle, on soupire, mais on en redemande !

Il y a peu de monde au gite, Delphine est bavarde, elle nous aime bien. Le matin en distribuant les pique-niques, elle s’exclame : “où sont mes quiches ?”  Et les heureuses gagnantes lèvent le doigt. Quant à Gérard, elle le surnomme « son rayon de soleil » … C’est le chouchou.

Mercredi, retour vers Clamensane par la Montagne de Jouère, on part tôt, des orages sont annoncés pour le soir. « Petite journée » avec 785m+, 7h de marche et pas d’orage, mais des vautours fauves gracieux et tournoyants. A l’entrée du village, un poirier croule sous les fruits, offerts ! Merci septembre.

Jeudi sera une journée de transition, une pause pour soigner les ampoules des pieds, heureusement nous avons une infirmière très disponible. Le groupe décide de visiter Sisteron, la fameuse citadelle et ses 258 marches (ils ont compté ! ils sont fous ces cafistes), les petites rues coquettes, la façade tout en bois sculptée de la maison de l’ébéniste et la falaise d’escalade qui surplombe la Durance. En fin d’après-midi la météo se gâte et c’est sous une pluie battante que nous rejoignons le gîte de la belle Valette à Prads-Haute-Bléone (on dit « Prace ») en voiture. Nous sommes accueillis par la Maire du village qui a cuisiné pour nous.

Vendredi, montée vers le refuge de l’Estrop (on dit « Estro »), là commencent les choses sérieuses. La météo n’est pas top, on prendra le chemin le plus court… On s’échauffe pour le sommet du lendemain. Isabelle repère des chamois sur l’autre versant. Changement de paysage, ici le minéral domine, les marmottes grassouillettes chahutent à l’entrée des terriers. L’accueil au refuge est super, Olivier le gardien nous installe, il y a même une douche à ciel ouvert ! Du refuge, on observe le retour de la bergère Valentine et de ses moutons, c’est la fin du jour.  La cuisine est locale : soupe d’orties, gâteau aux framboises et Génépi offert !

Enfin samedi ! Départ au petit jour vers la tête de l’Estrop (2961 m), le soleil pointe son nez, le groupe est silencieux, concentré dans la montée. Les bombyles nous accompagnent. L’arrivée au sommet est extraordinaire, de grandes dalles bien adhérentes, piquées de plaques et de pavés allant du gris au brun, comme un décor créé là par les éléments. Il fait doux et la vue est magnifique, on en profite !

Un grand MERCI aux organisatrices !

Texte inspiré par : Catherine, Isabelle M, Isabelle H, Marie-Thérèse, Raymonde, Alain, Gérard, Gilles et Véronique

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.